The magic pill, documentaire sur les relations entre l’alimentation et la santé

Le documentaire qui fait parler de lui en ce moment, c’est The Magic Pill.

Diffusé par Netflix dans un grand nombre de pays, ce documentaire s’intéresse aux liens entre nutrition et santé sous un angle très particulier qui nous intéresse particulièrement ici, puisque c’est sous l’angle d’une alimentation cétogène. Pas de nouveauté pour ceux qui sont déjà familiers du sujet, mais des entretiens intéressants avec nos personnalités phare : le Docteur Perlmutter, le Docteur Tim Noakes, Nina Teicholz, et.

Le documentaire n’est pas nouveau. Il a été diffusé en avant première à la fin du mois de juillet 2017. Son propos reste parfaitement – malheureusement- d’actualité.

The magic pill, la pilule magique, c’est celle qu’on a inventé pour tous les maux que les occidentaux se sont découverts au fil des années, mais également qu’ils ont propagés à travers le monde. Une partie du documentaire s’intéresse notamment aux aborigènes australiens, que l’arrivée des européens et de leur mode de vie a progressivement coupés de leur vie ancestrale, les laissant perclus de nos maladies modernes : obésité, diabète, asthme, maladies du foie et des reins, cancer.

Le documentaire suit également une jeune fille atteinte d’une forme extrêmement sévère d’hyperactivité avec déficit d’attention, d’un garçon autiste, d’une afro-américaine souffrant de surpoids, d’asthme, de dépression, d’une américaine blanche obèse, malade avec ce qui semble être un début de démence, une femme atteinte d’un cancer du sein, en voie de rémission.

Au bout de quelques semaines, devinez quoi ? Tout le monde a maigri, parfois considérablement, tout le monde se sent mieux, se « reconnecte » avec la nature ou son corps. Les deux enfants voient une nette amélioration de leurs symptômes. Bref, c’est un documentaire à la gloire de l’alimentation cétogène.

Ce qui est vraiment intéressant dans son propos, c’est son approche globale. On ne parle pas de mode. On parle du résultat d’années de laisser-aller alimentaire favorisé par la puissance d’industries dont l’objectif est de vendre à tout prix, y compris celui de la santé humaine. On parle du réflexe absurde pris puis une quarantaine d’années, à savoir associer un problème et une « pilule magique » : on va soigner la maladie du foie, celle des reins, on veut trouver un vaccin contre la démence, etc. sans jamais – et je crois que les administrations de santé publique portent là une responsabilité criminelle – sans jamais remettre en cause les habitudes alimentaires.

Au cours de son procès, le Docteur Noakes a montré à quel point les recommandations officielles de santé ne faisaient qu’empirer le délabrement général de la santé publique. Les nations occidentales et tous les peuples qu’elles ont colonisés meurent, à petit feu, de se gaver de glucides, le plus souvent tellement raffinés qu’ils ne contiennent aucun aliment nutritif autre que le glucose et d’huiles végétales hydrogénées.

Ce que je trouve également intéressant dans ce reportage est l’entretien d’une ex-vegan. Américaine, elle est passée au véganisme par pur amour des animaux au cours de son adolescence. Pour le reportage, elle déconstruit le mythe du véganisme protecteur des espaces verts, en démontrant que, au contraire, les élevages en plein air d’animaux participaient au cycle de la nature et ralentissaient ou parfois inversaient la destruction par l’homme des espaces naturels. Je ne vais pas te refaire sa démonstration, ça perdrait de sa force.

En fait, la pilule magique du documentaire, la vraie, pas les fausses créées de toutes pièces, c’est la nature. La nature qui permet à l’homme de vivre sain.

Mangez de la vraie nourriture. De la viande. Des légumes. Du beurre, de l’huile d’olive, des produits naturels et non transformés ou alors à peine.

Take the magic pill !

 

1 thought on “The magic pill, documentaire sur les relations entre l’alimentation et la santé”

  1. Eva dit :

    Bonjour !
    C’est ce documentaire qui m’a conduit là .
    Moi j’avais juste décidé de consommer moins de sucre, pour voir … puis je suis tombée sur ce reportage sur netflix, que j’ai trouvé passionnant. j’avais jamais entendu parler de la diète cetogène.
    Du coup, j’essaye, ça se passe pas mal !

    Eva

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.