Loading
LE BON GRAS

L'alimentation cétogène

L’Erythritol et l’alimentation cétogène

L'ErythritolContrairement à ce que son nom barbare pourrait laisser penser, l’erythritol est un édulcorant (=ça donne un goût sucré) naturel qu’on trouve dans les fruits, les aliments fermentés ou même la sauce soja.

On peut l’utiliser cru ou cuit en remplacement du sucre de table.

Cet édulcorant est particulièrement intéressant pour l’alimentation cétogène parce qu’il a quasiment zéro calorie et qu’il n’affecte pas la glycémie non plus que les niveaux d’insuline. Il n’a pas en outre les effets laxatifs du xylitol : il est absorbé à 90% avant d’entrer dans le gros intestin et est excrété par voie urinaire (je me sens l’humeur poétique ce matin) sans dégradation.

Il a été montré que ce un sucre-alcool (ce qui désigne sa composition chimique et ne veut pas dire qu’il s’agisse d’un sucre ni d’un alcool) n’entraine pas de mutation génétique ni de dommage chromosomique . D’une manière générale, l’erythritol est bien toléré et n’a pas d’effet toxique. Les cas d’allergie reportés sont rares et, contrairement aux autres sucre-alcool, il n’entraine pas oedemes ou diarrhée ou ballonnements (Poésie du matin, quand tu nus tiens).

L’Erythritol a un pouvoir sucrant inférieur au sucre de table (de 60 à 80% à poids égal). Pour éviter de surcharger tes préparations, tu peux opter pour de l’Erythrol commercialisé avec de la Stévia.

Little white people that STOP you from doing the wrong

Attention à bien lire les étiquettes

  1. L’érythritol est souvent commercialisé en mélange avec du sucralose (ça, tu n’en veux pas).
  2. L’érythritol est produit à partir de la fermentation de glucose, souvent de mais transgénique. Veille à ce quil soit sans OGM comme par exemple celui-ci.
  3. L’erythritol ne peut pas être bio.

2011-12-31-16-56-28Trucs et astuces

Attention à la cuisson : très soluble dans l’eau, l’erytrhitol n’est pas hygroscopique (comme le sucre). Tu va me dire que ca ne t’intéresse pas trop. Et pourtant : ce que tu cuisais avec du sucre dedans va se déssecher beaucoup plus vite.

L’erythritol a la propriété de masquer le goût d’autres produits et notamment l’amertume et les goûts métalliques.

L’erythritol donne un petit goût de frais. Tu peux l’utiliser pour renforcer le pouvoir désaltérant de ton eau +feuille de menthe.

Pourquoi le régime cétogène est-il différent des autres régimes ?

Est-ce que tu as remarqué que la grande majorité des régimes est basée sur la restriction ? Oui, bien sûr, tu l’as remarqué parce que tu les as essayés et à chaque fois tu as fini affamée – ou dégoûtée de manger toujours la même chose.

Notre société occidentale est très moralisatrice. Lorsque dans les années 60, des scientifiques (américains) ont voulu faire prévaloir l’idée que l’obésité était surtout le fait de gens gloutons (ouh ! péché de gourmandise !) et fainéants (ou ! que c’est vilain), ils n’ont pas eu beaucoup de mal à convaincre notre société judéo-chrétienne si prompte à s’autoflageller que là résidait la racine de tous les vices. Pas du tout dans l’alimentation industrielle remplie de sucre, de sel, de gras trans, d’hormones, de produits chimiques non identifiables (par toi et moi, pas par ceux qui les fabriquent) ! Non, bien sûr, l’alimentation industrielle libère la ménagère… le problème, c’est qu’elle tend sacrément l’élastique du slip aussi…

On aurait pu se douter, pourtant. Les guerriers Masai ont migré vers les villes et commencé à manger cette nourriture, devinez ce qu’il s’est passé ? Ils ont fait connaissance avec l’hypertension, l’obésité, le diabète, Alzheimer, le cancer du côlon… les trucs habituels des occidentaux moyens. Ca a été la même chose pour les Kikuyu, une communauté agaire du Kenya, les Inuits, les Américains natifs des grandes plaines, et même les femmes japonaises qui ont émigré aux Etats-Unis et se sont retrouvées avec des taux de cancer du sein défiant l’imagination de la geisha la plus audacieuse.

masai_0_0

Le régime cétogène est basé sur l’affirmation que :

  • le stockage de graisse par nos cellules adipeuses est le résultat d’un déséquilibre hormonal, déséquilibre hormonal qui peut entrainer gloutonnerie (apports trop importants de calories) et inactivité (utilisation insuffisante des calories ingérées). Rétablir l’équilibre hormonal permet de retrouver un stockage sain des graisses dans les cellules adipeuses.
  • le déséquilibre hormonal constaté chez les personnes en surpoids est principalement le fait de l’alimentation et d’effets boule de neige hormonaux. Changer d’alimentation permet de retrouver un équilibre hormonal propice à un corps en bonne santé.

En supprimant les glucides de notre alimentation, le régime cétogène permet au corps de retrouver son équilibre hormonal. Il permet également au corps de se rétablir : les intestins, qui ne sont plus agressés par les sucres, peuvent se rétablir, ce qui entraine des réactions en chaine vertueuses dans le corps et un nombre de bénéfices impressionnant.

En se détournant de l’alimentation industrielle, le régime cétogène permet de détoxifier nos organes mis à mal par les divers additifs, molécules bizarres et dérivés de sucre.

En retrouvant un équilibre hormonal, nous permettons à notre corps de puiser dans nos réserves de graisses pour fonctionner, au lieu de travailler comme un écureuil fou qui stockerait sans jamais consommer. Tout cela pour retrouver une pêche juste incroyable (est-ce que vous imaginez faire deux heures de body pump à jeun depuis 16 heures avec zéro coup de barre ?), la peau douce – finie la peau d’orange, adieux les petits plis celluliteux -, des règles régulières, une libido de trentenaire…

t-scrat1

Qu’est-ce que le régime cétogène et pourquoi ça marche ?

Pour faire simple, disons que le régime cétogène est un régime alimentaire riche en lipides et pauvre en glucides.

Pendant des années, on a cru que le gras rendait gras. Cela a conduit les personnes qui se jugeait trop grosses à arrêter d’en manger. Les industriels ont suivi (ou précédé) en proposant des produits sans gras. Comme les aliments auxquels on a retiré le gras étaient souvent sans saveur, on l’a par des glucides. Pourtant, on continue de prendre du poids. Tu t’es déjà demandé pourquoi ?

De nombreuses études montrent que ce qui rend gras, ce sont les glucides : le sucre, les céréales, les féculents, le miel, le sirop d’érable, le sirop de maïs…

Lorsque tu manges des glucides, le pancréas libère une hormone, l’insuline. L’insuline rend les sucres (pour faire simple) disponibles pour les cellules de notre sang et gère la glycémie (taux de sucre dans le sang). Un des nombreux boulots de l’insuline, c’est de permettre aux cellules de notre corps d’absorber le sucre qui circule dans le sang. Sans insuline, le sucre ne peut pas rentrer dans les cellules même si le sang en est plein. Donc les cellules absorbent le glucose pour leurs activités métaboliques et ce qui est en trop part au stockage – grâce à l’insuline, qui est très multi-tâches.

L’inconvénient, c’est que chez certains, les cellules deviennent résistantes à l’insuline. Imagine une cellule recouverte d’une espèce de croûte, un bout de glucose qui doit y rentrer pour que la cellule puisse faire ce qu’elle a à faire et l’insuline derrière qui pousse pour la faire rentrer. Plus le temps passe, et plus il faut d’insuline pour faire rentrer ce malheureux morceau de glucose dans une cellule. Pour avoir plus d’insuline, il faut plus de glucides, donc le corps réclame à manger. Mais comme il se retrouve avec plus de glucose qu’il ne peut en faire rentrer dans les cellules, il stocke. Donc tu as d’un côté des cellules qui sont à moitié mortes de faim parce qu’on a du mal à y faire rentrer de quoi les alimenter, et de l’autre côté du carburant en quantités phénoménales qu’on stocke, qu’on stocke, qu’on stocke.

[Pour des explications plus scientifiques sur le rôle de l’insuline et l’insulino-résistance, je te conseille de lire Pourquoi on grossit, de Gary Taubes et, si tu lis l’anglais, l’excellent The art and science of Low Carbohydrate Living, des docteurs Volek et Phinney ou encore Keto-Clarity, de Jimmy Moore]

Le régime cétogène vient casser ce cercle vicieux en changeant complètement la source d’énergie. Au lieu de carburer au glucose, tu vas carburer aux lipides. A toi les avocats, le bacon et les oeufs brouillés à la crème entière tous les matins ! Conséquence : les niveaux d’insuline baissent, la croûte s’effrite, les cétones rentrent sans effort dans les cellules. En conséquence, tu n’as plus toutes ces fringales qui étaient dictées par tes petites cellules à demi mortes de faim. Tu arrêtes de penser sans cesse à MANGER. Lorsque ton corps a épuisé le gras que tu as mangé… devine quoi : il va aller puiser dans les réserves (presque) inépuisables de ton ventre, de tes cuisses et de tes hanches (enfin, là où il y a du gras). Résultat : tu maigris et en plus, tu n’a pas faim.

La difficulté n’est pas tellement de développer de nouvelles idées, mais de s’échapper des anciennes (J. Keynes)

Cerise sur le gâteau, l’insuline (décidément, elle est toujours là !) est te fait stocker de l’eau : ta peau d’orange sur les cuisses, c’est elle. En suivant un régime cétogène, ton corps va se libérer de toute l’eau retenue dans les tissus. Essaye de repérer les toilettes partout où tu vas au début !

La cétose est un mode de fonctionnement parfaitement physiologique, avec lequel on peut fonctionner toute sa vie durant. C’est le mode de fonctionnement traditionnel des esquimaux, ou des masais – dont personne ne peut dire qu’ils soient des gringalets. C’est enfin un régime alimentaire très ancien (j’y reviendrai) qui a notamment été largement utilisé pour espacer les crises des enfants épileptiques. Il est étudié depuis plusieurs décennies dans un cadre scientifique strict.

Le régime cétogène est un régime de vraie nourriture, qui fuit les aliments transformés par l’industrie agro-alimentaire. Si tu regardes les étiquettes de la plupart des aliments transformés, tu vas te rendre compte que le sucre est partout, même dans les aliments salés. Dans le cadre d’un régime cétogène bien formulé, on mange de la viande – issue d’animaux nourris en plein air -, du beurre, de la crème, des avocats, des oeufs, de l’huile d’olive, du citron, des poivrons, du saumon, de la salade, etc. Ne crois pas ceux qui te disent que cette diète manque de diversité : c’est juste qu’ils manquent d’imagination !

Disclaimer : prenez toujours un avis éclairé auprès de votre médecin avant de débuter une diète cétogène.