Manger gras pour plus de performances sportives

Les Docteurs Phinney et Volek pensaient révolutionner le monde des performances sportives avec leurs sommes passionnantes The art and science of low carbohydrate living et  The art and science of low carbohydrate performancesLas ! Dans son immense majorité, le monde du sport a préféré rester sur le statut quo, peut-être frileux sur les perspectives de perte au moins temporaire de performance (pendant l’adaptation) et l’absence de confiance en la méthode.

En 2012, le Professeur Tim Noaks, auteur de Lore Running, un classique depuis sa parution en 1991, de l’Université du Cap où il enseigne et dirige des recherches en médecine du sport et science de l’entrainement, a publiquement déclaré qu’il s’était trompé et qu’il engageait fortement ses lecteurs à sauter les pages de son livre consacrées à la nutrition.

Cependant, de plus en plus d’expériences individuelles de sportifs émergent pour indiquer que le régime cétogène non seulement ne réduit pas les performances sportives, mais qu’il a plutôt tendance à les améliorer, notamment pour les sports de long effort comme le triathlon ou le marathon.

Ci-joint l’expérience d’un changement d’alimentation (notamment) d’une triathlète. Vous constaterez que les conclusions sont TRES prudentes. Ce changement d’alimentation a notamment été réalisé en raison des très bonnes performances d’un autre tri-athlète, Torbjørn Sindballe.

L’expérience de Torbjørn Sindballe répond à une question récurrente des runners qui débutent en céto : qu’est-ce que j’emporte pour ma course ? Les runners sont habitués aux packs de toute sorte et peuvent être déstabilisés par cette nouvelle forme d’alimentation.  Qu’est-ce que j’emporte pour ma course ? De l’eau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *