La perte de poids est toujours le résultat d’un déficit calorique

Je sais. Tous les gourous actuels te disent le contraire. 

« C’est normal que tu ne perdes pas de poids, ma chérie, tu ne manges pas assez ». Pardon ???

« Tu manges tellement peu que tu es passée en mode famine ». C’est bien connu, quand on meurt de faim, en fait, on arrête de maigrir pour ne pas mourir… Sérieux ? Je ne veux pas casser l’ambiance, mais la mortalité pour cause de famine, elle n’est pas due à une malabsorption de l’air ambiant. Et personne ne se souvient des rescapés des camps de concentration ? Tu crois qu’ils étaient en mode famine ? Pourtant, ils ne bouffaient rien… 

« Avant, je mangeais 900 calories et je n’ai PAS PERDU UN GRAMME. Maintenant, je suis à 5000 calories par jour et je n’ai jamais été aussi mince ». Toi aussi, tu l’as lu ?

« Les calories, ça ne compte pas en céto ». Bien sûr, les calories, c’est un système réservé aux autres. Quand on est en céto, le corps sait instinctivement qu’il doit maigrir et rester mince et il fait son boulot de corps intelligent au courant des tendances de la mode… 

On va arrêter les bêtises.

Le déficit calorique est le levier numéro 1 pour perdre du poids. Si tu ingères moins de calories que ce dont ton corps a besoin, tu vas perdre du poids parce que ton corps va puiser dans ses réserves pour équilibrer la dépense calorique. Ca, c’est la base.

Après, ça se complique.

Tu vas trouver des tas de personnes qui mettent l’obésité sur le dos des hormones : si tu es gros/grossis, c’est à cause de l’insuline. Oui. Mais c’est d’abord le résultat d’un déséquilibre calorique : si tu as une alimentation glucidique mais que tu respectes un équilibre énergétique, tu ne vas pas grossir. 

Les hormones sont influencées par nos apports mais pas le contraire. 

Il faut arrêter de se voiler la face. On grossit quand on mange trop. Le problème est que ce grossissement a un effet boule de neige et que l’influence de diverses hormones rend le déstockage plus difficile et décuple la sensation de faim mais garde à l’esprit que ce ne sont pas les hormones qui font grossir : c’est parce qu’on mange trop. La résistance à l’insuline est effectivement affectée par des facteurs génétiques, mais aussi par le style de vie : trop de calories, pas assez d’exercice. Regarde tous ces programmes débiles à la télé : une fois obligés de manger moins, ces personnes perdent du poids. Toutes. Weight watchers, qui est basé sur du low fat, ça fonctionne. Le problème des régimes hypo-caloriques n’est pas qu’ils ne fonctionnent pas : c’est qu’on n’arrive pas à les tenir sur le long terme.

Rentre toi bien ça dans la tête : le principal facteur d’une perte de poids est une réduction des apports caloriques.

Pourquoi privilégier une alimentation faible en glucides et riche en gras, dans ce cas, vas-tu me dire ?

  • parce que les glucides ont des effets sur le cerveau en particulier et la santé en général qui incitent à les éviter.
  • parce que la cétose rend la réduction calorique plus facile. La baisse du taux d’insuline facilite le déstockage des graisses, devenu le carburant principal du corps : on a moins de sensation de faim. 
  • parce que le bon gras est bon pour ta santé, bien qu’extrêmement dense et donc calorique.
  • pour les niveaux d’énergie constants (puisqu’ils ne dépendent pas des apports énergétiques externes)
  • réduction des inflammations dans le corps
  • le bacon et la mayonnaise (à l’huile d’olive)

Je me préfère en céto pour toutes ces raisons, mais revenir à un régime glucidique classique ne me fait pas grossir. Un peu gonfler, peut-être un kilo d’eau, mais pas plus à condition de manger raisonnablement. 

C’est donc à chacun de faire un choix, en fonction de ses préférences, de son propre métabolisme, etc. Il n’y a pas un régime plus miraculeux que l’autre. Et surtout, arrête de croire les gourous : écoute ta tête, fais confiance à ton bon sens, expérimente sur toi, privilégie toujours la vraie nourriture (pas industrielle), privilégie la viande de pâture, les animaux de plein air, les légumes bio ou issus d’agriculture raisonnée, et surtout, mange avec parcimonie. Tu verras, ça ira mieux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.