Le lin n’est pas sain

Le lin ??? Les articles inexacts et ignorants affirmant que les graines de lin sont des « super-aliments » qui soignent tous les maux me rappellent les fausses informations dont on nous avait abreuvés lorsque le soja est entré dans les supermarchés.

En premier lieu, le lin n’a jamais fait partie de notre alimentation traditionnelle. Le lin était utilisé pour fabriquer des cordes et du linge. Quand l’agriculture a pris la relève, le lin a été cultivé et les graines ont été ouvertes pour en faire de l’huile. Mais pas celle que vous croyez. C’était de l’huile pour les peintures et du vernis. L’huile de lin n’est pas saturée, donc l’huile ranci rapidement.

Vos intestins ne sont pas faits pour le lin ! C’est très difficile à digérer. Même si vous décidez d’en consommer, le lin est un phytoestrogène qui augmente le mauvais œstrogène dans votre corps (souvenez vous des trois oestrogènes différents qu’une femme peut avoir). Ce composé de phytoestrogènes réduit la libido, augmente la taille mammaire chez l’homme, et accroît les cancer à dominance oestrogénique comme ceux de la thyroide, de l’utérus, des ovaires, des seins et de la prostate chez l’homme.

Accroissement du risque de cancer du sein Avant et après 6 mois d’uilisation de graines de lin (Académie féminine de thermographie des seins)

Voici la liste des phytoestrogènes que vous devriez éviter (en microgrammes de phytoestrogènes pour 100 grammes)

  • les graines de lin (163,133)
  • les graines de chia (61,055)
  • le soja (45,724)
  • les noix de soja (21,306)
  • le tofu (8,688)

Le savoir, c’est le pouvoir ! Il y a 10 ans, je pensais que le lin était bon pour moi. De ce point de vue, j’ai aussi cru que les protéines de soja étaient bonnes ! Mais de même que nous cherchons toujours la vérité, nous vous en ferons toujours part ! 

Sources

1 “Flaxseed and flaxseed oil (Linum usitatissimum),” Mayo Clinic, www.mayoclinic.com, July 8, 2010
2 Wanasundara, P.K., Shahidi, F., “Process-induced compositional changes of flaxseed,” Adv Exp Med Biol. 1998; 434:307-25
3 Nagao, Totani, Munkhjargal, Burenjargal, Miho, Yawata and Yuko Ojiri, “Chemical Properties and Cytotoxicity of Thermally Oxidized Oil,” J. Oleo Sci., 2008; Vol. 57, 153-160
4 Brenna, J.T., “Efficiency of conversion of alpha-linolenic acid to long chain n-3 fatty acids in man,” Curr Opin Clin Nutr Metab Care 2002; 5(2):127-32
5 Burdge, G.C., Calder, P.C., “Conversion of alpha-linolenic acid to longer-chain polyunsaturated fatty acids in human adults,” Reprod Nutr Dev. Sept.-Oct. 2005; 45(5):581-97
6 Gerster, H., “Can adults adequately convert alpha-linolenic acid to eicosapentaenoic acid and docosahexaenoic acid?” Int. J. Vitam. Nutr. Res. 1998; 68(3):159-73.

(article traduit de Maria Emmerich sous le titre original « Flax is not healthy » avec l’autorisation de l’auteur)